Focus sur la campagne de mesures « SFR Campus de la mer » à Wissant (Juin 2022)

Dans le cadre de la SFR Campus de la Mer et du Pôle de Recherche MTE, le LPCA a participé à une campagne de mesure ayant pour objet l’apports du couplage des techniques RADAR, LIDAR et d’analyse d’images pour la caractérisation de la plage, de la dune et de l’arrière-dune au niveau de la Baie de Wissant (Pas-de-Calais).

La Baie de Wissant, un système côtier vulnérable

Cette étude multidisciplinaire concerne la vulnérabilité du littoral par l’érosion du trait de côte, le dépérissement de la végétation, les submersions marines, les pertes de surface de terrains… Les connaissances acquises à la fin de cette étude permettront de comprendre le mode fonctionnement et les évolutions de ces altérations afin de pouvoir anticiper ou, le cas échéant, de corriger les problèmes et ainsi améliorer la gestion des risques.

Cap Gris-Nez
L'érosion de la plage fait apparaître d'anciennes tourbières
Cap Blanc-Nez
L'érosion de la plage fait apparaître d'anciennes tourbières
Baie de Wissant
L'érosion de la plage fait apparaître d'anciennes tourbières
Couche d'argile
L'érosion de la dune révèle des couches d'argile
Erosion de la dune
Dépérissement de la végétation en bordure
Précédent
Suivant

La Baie de Wissant présente une très grande diversité de faciès géologiques et géomorphologiques. Sa situation ainsi que sa morphologie côtière particulière la soumettent à de nombreux phénomènes de Brises de Mer qui ont un impact certain sur la qualité de l’air par le transport des émissions du trafic maritime.

Situation de la Baie de Wissant
Phénomènes de Brises de Mer
Traffic maritime intense
Précédent
Suivant

Afin de caractériser ce système côtier vulnérable, la combinaison de données LIDAR, RADAR et d’analyse d’images devrait nous permettre de (i) Détecter et localiser les différents secteurs topographiques de la plage (trait de côte), (ii) Detecter,les différentes textures de sédiments et les variations d’humidité du sol, (iii) Observer l’évolution: du trait de côte, des variations du niveau de plage, de la végétation… (iv) Analyser l’évolution des vents locaux en lien avec la morphologie côtière ainsi que la charge des aérosols susceptibles d’être influencés par le transport éolien.

La Campagne de terrain à Wissant (16-17 juin 2022)

Afin d’atteindre les objectifs scientifiques visés, ont été déployés sur le terrain de nombreux dispositifs expérimentaux afin de caractériser: (i) la structure interne du sol, (ii) la topographie,
(iii) les états de surface (couverture végétale…), (iv) le taux d’humidité des sols dans des zones de plages, de dunes, et d’arrière-dunes, (v) la dynamique de l’atmosphère, (vi) les propriétés optiques des aérosols, (vii) la qualité de l’air et (viii) la toxicologie de l’environnement.

Identification de la structure interne du sol par Géoradar

Topographie du sol par GNSS différentiel et modélisation 3D de la topographie par drone (photogrammétrie)

Exploitation des données d’un télémètre laser à balayage pour la caractérisation de la plage

Topographie du sol par télédétection embarqué sur drone (lidar)

Cartographie des états de surface par capteurs multi-spectraux embarqués sur drone

Détection du taux d’humidité par réflectomètre GNSS embarqué sur autogyre

Dynamique de l’atmosphère

Mesure de la qualité de l’air

Toxicologie de l’environnement